Contactez-nous

+

Rencontres d’Arles

OPOSSUM a collaboré avec les Rencontres Photographiques d'Arles dans le cadre de son partenariat avec le CNDP.

Série Documentaire abordant quatre expositions de l'édition 2013 des Rencontres : Sergio Larrain "Rétrospective", Hiroshi Sugimoto "Revolution", Jacques Henri Lartigue "Bibi", et Raynal Pellicer "A fonds perdus".

http://rencontres-arles-photo.tv/thme/parcours-dexposition-sceren-cndpcrdp-2/

Série documentaire : PARCOURS D’EXPOSITION (SCÉRÉN CNDP/CRDP)

LES RENCONTRES D’ARLES
Lire sur le site des Rencontres d’Arles
Lire sur le site du CNDP

Série documentaire.

Le CNDP et les Rencontres d’Arles réalisent de nombreux projets en partenariat. Les films Parcours d’exposition viennent enrichir les outils que les deux partenaires ont la volonté de développer afin de contribuer à la formation sur l’éducation à la photographie et à l’image auprès des publics les plus divers.

Documentaire sur Hiroshi Sugimoto, Revolution
(4’45)

Série documentaire sur Hiroshi Sugimoto  Film documentaire sur Hiroshi Sugimoto  Vidéo documentaire sur une exposition
La série Révolution témoigne dans son titre même de ce qu’est la photographie pour Hiroshi Sugimoto : un moyen de comprendre notre rapport au temps. La photographie représente aussi pour lui une tentative de rendre le rêve possible et de proposer une vision humaine du monde : elle est en ce sens une abstraction.

Documentaire : Jacques Henri Lartigue, Bibi (4’59)

Lartigue 1  Série documentaire pour Lartigue  Lartigue 4
Ces photographies témoignent de la vie privée de Jacques Henri Lartigue, de moments insouciants d’une population aisée. Dans cette volonté de retenir l’instant, son travail révèle une douceur et une légèreté que l’on ne retrouvera plus dans son œuvre ultérieure.

Film sur l’exposition Raynal Pellicer, À Fonds perdus (4’44)

A Fonds Perdus 1  Film documentaire A Fonds Perdus  Vidéo documentaire A Fonds Perdus
Avec « À Fonds perdus », Raynal Pellicer montre ce qui ne devait plus l’être. Il rassemble ces images du rebut afin de reconstituer des histoires. L’intérêt est d’exposer l’avant et l’après la retouche, le recadrage, le recto et le verso de la photographie, donnant à voir un envers du décor.

Vidéo : exposition Sergio Larrain, Retrospective (4’35)

Sergio Larrain 1  Sergio Larrain 2  Sergio Larrain 5
Sergio Larrain a laissé derrière lui une œuvre d’une quinzaine d’années seulement, mais qui témoigne d’une approche audacieuse. Elle fait de lui un photographe de rue qui s’emploie à saisir l’insaisissable, des instants privilégiés qui donnent à ses photographies une impression d’évidence.

© SCÉRÉN CNDP/CRDP – RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE, ARLES – OPOSSUM PRODUCTIONS 2013